Auteur Sujet: L'avenir du Poker en ligne  (Lu 1178 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne hpetit1-eric

  • Membres 2017-2018
  • *****
  • Messages: 392
    • Voir le profil
    • my table of poker...Eric's room
L'avenir du Poker en ligne
« le: octobre 22, 2013, 22:09:51 »
Bonjour,

J'ai bien aimé cet article, et peux expliquer la qualité des fields et un avenir récréatif sur le line.....
vive le live....

 L'avenir du Poker en ligne
Écrit par Eloi Date de publication : 22 Octobre 2013 à 13:26


L'industrie du Poker en ligne coûte cher. Les joueurs, unique source de revenus de l'industrie, doivent assumer 3 postes de dépenses majeurs de sortie d'argent: les opérateurs, l'état et les joueurs gagnants. L'axe de cet article est de comprendre le risque lié à ce modèle et de proposer une piste pour que le système s'installe dans une logique équitable et durable.


Article écrit et publié sur le magazine LivePoker en Janvier 2013

 
Le cycle du joueur de Poker



Le cycle commence toujours par joueur perdant. En effet il est exceptionnel qu'en arrivant un joueur soit meilleur que les habitués.
Le joueur perdant a plusieurs évolutions possibles :
- Arrêter de jouer et devenir inactif
- Assumer son statut de joueur perdant et prendre du plaisir à jouer malgré tout
- Ne pas réussir à arrêter de jouer et devenir addict
- Travailler et progresser, et donc devenir gagnant

Le passage joueur perdant vers inactif implique une hausse de niveau des tables de jeu et des revenus moindres pour les joueurs professionnels.
Le joueur gagnant quant à lui, devant la difficulté croissante de l'opposition aux tables, va gagner moins. Par sa culture de joueur pro ou semi-pro, il ne deviendra probablement ni joueur addict ni joueur récréatif. Néanmoins devant la baisse de revenu il devra se poser la question d’arrêter le Poker pour reprendre une activité normale. Les petits gagnants vont progressivement disparaître et les gros gagnants vont devenir progressivement des petits gagnants.

Grandeur et décadence du .fr

Juin 2010 lance l'ouverture du marché des jeux en ligne. Les opérateurs inondent les espaces publicitaires télévisuel, le grand public est atteint par une vague de communication et d'information : le poker est légal et on peut enfin jouer dans un milieu sécurisé et autorisé. Tout le monde est touché et les chalands arrivent simultanément, toutes tranches d'âge confondues, dans l'arène des jeux en ligne.
Les professionnels n'ont jamais gagné autant, à ce moment là peut importe la taxation élevée c'est simplement l'eldorado du joueur professionnel. Le cycle du joueur récréatif était lancé pour l'ensemble des 18 ans et plus.

Le filon s'est tari. Le cycle du joueur de poker à commencer à tourner. Comment remplacer 2 ou 3 générations de joueurs récréatifs usés en 2 ans ? Je ne vois pas de réponse et la relance me paraît très compromise. Ce n'est pas en récupérant les jeunes qui viennent d'avoir 18 ans ou les jeunes retraités qu'il sera possible de compenser. D'autant plus que le niveau de jeu a fortement augmenté et que la maîtrise du poker demande aujourd'hui une motivation et des compétences très pointues.

Dans ce contexte de durcissement de l'opposition aux tables virtuelles, les joueurs réguliers jouent entre eux et les moins agiles passent perdants et arrêtent légitimement le poker. De nombreux témoignages de joueurs pro vont de plus en plus souvent dans ce sens.
De même l'intérêt du grand public est en forte baisse, comme le montre la courbe de recherche google sur le mot "poker".

google poker

http://www.google.com/trends/explore#q=poker&geo=FR&cmpt=q


La taille du marché à maturité


Le passage successif de multiples cycles use les joueurs et l'industrie. La marché deviendra stable une fois que les nouveaux joueurs remplaceront les sortants. Nous sommes clairement sur une pente descendante conduisant à cette stabilisation. Les facteurs influents sur la taille finale du marché à maturité sont la taxe et l'imposition ainsi que les profits que les opérateurs souhaitent verser aux actionnaires.
A mon sens, l'industrie profite toujours fortement de l'effet de mode et de la très forte médiatisation du poker de ces 2 dernières années. Ma prévision est un marché futur ou les tables de NL200 deviendront les high stakes en France et que la grande majorité des parties de cash games se joueront en NL50. Difficile pour les joueurs professionnels de se projeter dans cet espace de jeu !

Retour au divertissement

Un des points clé pour les joueurs récréatifs est le divertissement. La hausse des tournois par rapport au cash games est un des indicateurs qui va dans ce sens. Les joueurs amateurs maîtrisent leur budget et s'offrent des émotions fortes dans un large field d'adversaires avec à la clé un possible table finale ou victoire. Bref une perspective de tension divertissante et positive.

Imaginons la déprime qui guette le joueur amateur, qui régulièrement se retrouve seul face à son écran. Des tables inhumaine s'empilent et le joueur, seul face à des adversaires virtuels, perd régulièrement en se faisait insulter dans un chat mal modéré. Passé l'émotion des premiers swings, des belles victoires et des grosses défaites, les soirées se ressemblent et ne produisent rien de bon. C'est le drame.

En revanche, si le logiciel encourageait les rencontres et permettait de discuter et de partager des bons moments dans un esprit détendu avec des nouveaux amis virtuels les soirées passeraient mieux. Une belle main instantanément partagée avec ses contacts en ligne, une perf en tournoi notifié à ses cercles d'amis, des missions de jeu autour des tables, des déblocages de gratifications sans valeur financière...

Le joueur arriverait devant son écran et se dirait : qui est en ligne, avec qui vais-je passer une bonne soirée poker ce soir ? L'approche deviendrait : "Ca va me coûter le prix d'un ciné mais je vais passer une bonne soirée !"

Le poker social – état des lieux

Les opérateurs sont les mieux placés pour lancer des initiatives à l'attention des joueurs récréatifs. Ils vont d'ailleurs dans ce sens en baissant les programmes de fidélité et en investissant sur des projets d'amélioration de l'expérience de jeu.
Le King 5 de Winamax, les HomeGames de Pokerstars, ChiliConnect et la FullTiltPoker Academy étaient à mon sens les innovation majeures allant dans le sens d'un poker social et ludique.

La plus grande innovation est arrivée dernièrement. Il s'agit de la promotion Guns 'n Glory de Winamax. Pour le moment on accorde des gratifications honorifiques (point d'XP) en fonctions des performances réalisées sur les tables. Les performances des "amis" sont notifiées. C'est un début mais l'innovation est en route. Coïncidence ou pas, depuis le lancement de cette offre orientée grand public, Winamax a significativement augmenté son nombre de joueurs moyens  (source pokerscout).

Alexandre Dreyfus vient de lancer Fantasy Poker Manager: une application Facebook autour de l'univers Poker. La description de l'application : "dirigez votre équipe de Poker dans ce jeu social basé sur les résultats des tournois Live du circuit. Les utilisateurs construisent leur équipe de joueurs et défient leurs amis sur les tournois internationaux comme les WSOP et les WPT."
Ceci n'est pas du Poker mais un jeu social basé sur le Poker. Clairement une bonne opération médiatique pour l'industrie qui devrait raviver la flamme ludique des prospects potentiels ou perdus.

En multipliant ces initiatives, l'industrie du Poker améliore clairement ses perspectives de volume lorsque le marché arrivera à maturité. Gageons que les opérateurs suivront cette ligne et recentrerons leurs énergies sur l'aspect divertissement.
La chance existe, sinon, comment pourrai-t-on expliquer la réussite des autres ?
*Continuer à bien jouer quand on perd et ne pas laisser la malchance effacer nos certitudes.
* Continuer à progresser quand on gagne et ne pas laisser de fausse certitude s'installer à cause d'une  période chanceuse.

Hors ligne Jetcode

  • Membres 2017-2018
  • *****
  • Messages: 321
    • Voir le profil
Re : L'avenir du Poker en ligne
« Réponse #1 le: octobre 25, 2013, 12:22:34 »
Bel article qui  " à mon avis" décrit bien nos états d'âmes envers le jeu en ligne.
Déjà on peut sentir, chacun de notre coté, notre évolution à travers le temps,  (changement de mentalité, acceptation des bads .. et même  choix des joueurs en partie privée.)

Il est vrai que le poker   RESTE UN JEU de carte, jeu d'individuel, et qui se joue de multiple manière........
Chacun à SON niveau, chacun y vient pour SON plaisir, n'oublions pas que la finalité est de GAGNER.
Que l'on y rajoute des sentiments, de l’amitié, et tout ce que l'on veut, le but quand on s'assoit à une table,  c'est de GAGNER
Sois donc ami sincère ou sincère ennemi, et ne reste pas traître et fidèle à demi. (V.HUgo)